Maxence
Van Der Bauwede

 

Né le 31 mai 1959 à Lille et issu d’une famille d’horlogers et joailliers de père en fils, Maxence Van Der Bauwede se passionne pour la création dès son plus jeune âge. Son terrain de jeu favori devient l’établi de son grand père Michel, situé au sous-sol de la maison familiale à l’architecture typiquement flamande du 18ème siècle.

En parallèle de ses études commerciales, Maxence Van Der Bauwede fait ses armes à Paris, dans les plus grands ateliers situés à l’époque place Vendôme. Il crée des bagues, travaille le métal, se passionne et tisse des liens avec les meilleurs spécialistes, ces personnalités fortes qui lui apprendront les rouages du métier.

Diplômé à 20 ans en marketing et gestion d’entreprise, Maxence Van Der Bauwede développe rapidement son intérêt pour l’international, parallèlement à ses aspirations créatives. Il s’envole pour New York et rejoint un atelier dans la fameuse 45ème rue, également actif dans le trading de pierres où la concurrence transcende les ventes en véritable challenge. Il vit la période d’un marché rigoureux et dynamique en plein essor.

Puis, il quitte la côte est pour l’ouest, direction Santa Monica où il achève sa formation en gemmologie.

Fort de toutes ses expériences, Maxence Van Der Bauwede s’installe à Genève dans le but de développer l’affaire familiale à un niveau international.

A 25 ans, il ouvre un atelier de prototypage en horlogerie et bijouterie et crée pour les plus grands joailliers de la rue du Rhône.

De 1984 à 1990, Maxence Van Der Bauwede connaît la période faste du luxe. Les ateliers sont saturés, la clientèle du Moyen-Orient est à son comble, il rencontre et cotoie les personnages les plus fortunés de passage dans la Cité Calvin.

En 1986, il crée sa première collection, «Magnitude», totalement avant-gardiste, en façonnant des céramiques en collaboration avec l’aérospatiale.

Vient 1990 et l’ouverture de sa première boutique à Genève, rue de Rive ; puis la collection phare «IVY» («Lierre»), symbole fort de l’attachement et de l’amour et aujourd’hui signature de la marque. Van Der Bauwede Genève devient une marque de renommée internationale, «La touche insolente», «une nouvelle joaillerie fusionnant la mode et les tendances».

Aujourd’hui à la tête d’une structure à taille humaine, Maxence Van Der Bauwede perpétue la tradition familiale, proche de son équipe et épaulé par sa femme Stéphanie, directrice du Marketing et de la Communication.
20 ans après l’ouverture de la boutique à Genève, Van Der Bauwede est distribuée à travers le monde dans plus de 200 points de vente.

Epicurien mais faisant partie d’un nouveau type de «business man» atypique, créateur de tendances et père de famille, Maxence Van Der Bauwede est un homme de terrain, passionné, qui sait transmettre son savoir, son expérience et sa créativité.

X Close